857 Clusters, opus 2, entretien avec Pascale Gustin

857 Clusters, opus 2, entretien avec Pascale Gustin


Effectivement, c’est une question qui me préoccupe pas mal. Comment les outils technologiques transforment notre manière de lire ou d’écrire par exemple, ou notre manière de penser. Mais au‑delà de ces questions qui sont assez récurrentes aujourd’hui, une chose m’importe tout particulièrement, c’est de trouver quels sont pour moi les outils les plus adéquats pour expérimenter véritablement l’acte d’écrire. C’est là où je m’intéresse depuis quelques temps, à la ligne de commande, à l’utilisation de scripts, aux patches dynamiques (puredata), au live coding. Ces outils permettent un dévoilement d’une forme d’écriture agissante, et non pas seulement comme seul support de transmission d’une pensée, d’une idée, d’un concept.

Quant à la dimension critique qui peut être contenue dans ce type de préoccupations, je la situerai au niveau de l’attention portée. En fait, à un moment donné, j’ai remarqué que ce que je cherchais à montrer dans mon travail était totalement déconnecté du maniement quotidien, de la relation courante que j’entretiens avec mon ordinateur. Et c’est à cela que j’ai voulu revenir, plutôt que de chercher à dépasser certaines limites, de pousser toujours plus loin une recherche de la performance. Porter un regard plus intimiste sur ce qu’est un ordinateur, ce qu’il fait, ce qu’il « me fait » etc. et quels sont les modes d’écritures qu’il me propose, voilà ce qui m’a semblé vraiment important d’expérimenter et d’approfondir.

Cet entretien a été réalisé par Manuel Fadat