Appel à résidence 2016

Appel à résidence 2016


Oudeis, laboratoire pour les arts numériques, électroniques et médiatiques lance un appel à candidatures pour une résidence de recherche et création d'un mois au Vigan. L’association participe et se positionne dans la recherche de nouveaux modes de production de l’art, dans une société interconnectée. Articulation entre artistes, chercheurs et théoriciens, Oudeis facilite les mutations de la création et invente de nouvelles formes de commissariat, de médiation et de transmission. Le laboratoire est un lieu de recherche et d’expérimentation dont les résultats prennent des formes parfois surprenantes et sorties des normes. Acteur identifié et actif dans le champ des arts numériques, Oudeis s'appuie sur un réseau de partenaires culturels tant au niveau national qu'international.

Installé au cœur des Cévennes, au Vigan, c'est un contexte exceptionnel qui est offert aux artistes, leur permettant de se consacrer pleinement à leur recherche dans un cadre privilégié tout en bénéficiant de l'ensemble des services nécessaires. La résidence au sein d'Oudeis est envisagée comme une coopération avec une équipe investie et compétente dans les champs susnommés. Il s'agit donc d'un temps durant lequel l'artiste peut questionner, réfléchir, poser des éléments, expérimenter, produire.

MENTORAT

Dans le cadre de cet appel, Oudeis initie une nouvelle forme de résidence où le lien, la transmission et le partage des savoirs sont au cœur de la coopération entre un artiste résident et un artiste confirmé. Ainsi, l'artiste résident bénéficie d'un accompagnement et d'un regard extérieur sur sa pratique et son projet, et peut échanger de pair à pair sur des éléments esthétiques, critiques, techniques, contextuels ou professionnels. Oudeis est partie du constat qu'il existe un déficit dans les relations entre jeunes artistes et artistes engagés depuis plus longtemps, particulièrement dans le champs des arts numériques. Or ces rencontres nous paraissent fondamentales pour nourrir la création actuelle et à venir.

Les artistes mentors sont Annie Abrahams (période de résidence octobre 2016) et Thierry Guibert (période de résidence juillet 2016). Ils seront impliqués dans le processus de sélection des deux lauréats. Chacun d'entre eux sera associé à un artiste résident. Des temps de rencontres viendront ponctuer les résidences, permettant ainsi aux mentors et aux artistes d'affiner leur relation, d'échanger, de débattre.

Biographies d'Annie Abrahams et Thierry Guibert


Annie Abrahams


Annie Abrahams est née en 1954 à Hilvarenbeek, aux Pays-Bas. Elle est titulaire à la fois d'un diplôme doctoral en biologie de l'Université d'Utrecht et d'un diplôme de fin d'études de l'École des beaux-arts d'Arnhem. Son travail, qui utilise aussi bien la vidéo, la performance, l'installation que l’Internet, questionne les possibilités et les limites de la communication, dont elle explore plus spécifiquement les modalités propres au réseau. Elle est internationalement reconnue pour son netart, ces expériences en écriture partagée et en tant que pionnière de la performance en réseau.

De 2002 à 2005 Annie Abrahams
a été chargée de cours à l'Université Paul Valéry de Montpellier dans le département des Arts Plastiques. Elle a été commissaire et organisatrice du projet InstantS (2006 – 2009), et des séries de performances sur le web Breaking Solitude (2006-2008) et Double Bind (2008-2009). En 2012 elle a co-organisé le premier Cyposium – un symposium sur la cyberformance en ligne, et a publié un article sur la communication et la collaboration dans les performances avec webcam dans JAR #2. En 2013 elle commence avec Emmanuel Guez le projet Reading Club, un site web pour des performances de lecture/écriture collaboratives. En 2014 elle publie deux livres : from estranger to e-stranger avec CONA et Aksioma, Ljubljana ; et CyPosium - the book, une co-édition avec Helen Varley Jamieson publié par LINK Editions et La Panacée.




www.bram.org


 


Thierry Guibert


Thierry Guibert est un artiste plasticien inscrit dans le champ des arts multimédia. Professeur agrégé d’arts plastiques, diplômé d’école d’art, il est actuellement doctorant à l’Université du Québec à Montréal où il termine une thèse en arts plastiques. Thierry Guibert explore depuis une quinzaine d’années l’image numérique sous toutes ses formes ; interactive, réactive, programmée, autonome.


Son approche plastique privilégie un art où les objets sont définis par la programmation informatique et générés par ordinateur. Images, sons, gestes et langage s’hybrident pour donner naissance à des objets élaborés mixant la photographie, le jeu video, le son, la sculpture et la lumière.



Son travail actuel prend pour matériau le cinéma, les films, les premières machines à images et à sons. C’est ce matériau cinématographique qu’il transforme de manière à montrer le cinéma sous un nouvel angle, à en dévoiler une dimension insoupçonnée.

Au niveau théorique, il porte un intérêt spécifique à la question de la technè dans son rapport à l’art ainsi qu’à l’hybridation des médias, en particulier le cinéma et sa mutation à travers les outils numériques. Ses œuvres et ses recherches ont été présentées à l’international (Berlin, Bruxelles, Dubaï, Kyoto, Londres, Montréal, Santa Barbara) ainsi qu'en France (Paris, Bourges, Pau, Tours, Bagnols-Sur-Cèze).


http://thierryguibert.fr


Orientations et attentes


Oudeis orientera ses choix vers une démarche singulière au croisement de l'art et d'une certaine approche des nouvelles technologies. Notre parti-pris étant que toute technologie, aussi nouvelle soit-elle, doit être analysée en termes de bénéfices et contraintes, en termes d'émancipation et de domination, en termes de réappropriation et de transformation. Parce que ces technologies, de toute évidence, si elles peuvent être gage d'amélioration, de précision, de rapidité, de performance, d'évolution, de subtilité, de pertinence et de connaissance, peuvent réciproquement s'avérer aliénantes.


L'équipe d'Oudeis privilégiera cette année deux orientations : « Espace/Temps » et « media tactiques » en lien avec le vivant, la coopération et la géopolitique.


- L’artiste s’inscrira dans la dynamique de recherche et création de l’équipe d’Oudeis et contribuera par son travail à la production de ressources. Il donnera un aperçu de son avancement régulièrement et permettra à l’équipe de documenter son temps de résidence, soit par le partage de documents, captations sonores ou entretiens filmés. En un sens, l’artiste deviendra, le temps de la résidence, un acteur du laboratoire, contribuant par sa démarche à une dynamique globale et pouvant s’inscrire dans des champs de réflexion déjà engagés par Oudeis. Par ailleurs, le principe même de la résidence est de bénéficier d'un accompagnement et d'un échange avec les artistes mentors. Il est donc attendu que les artistes lauréats participent activement aux échanges dans une démarche d'ouverture et de curiosité vis-à-vis de leur interlocuteur.


- Le travail engagé chez Oudeis peut faire l’objet d’une coproduction avec d’autres partenaires ou s’inscrire dans une structuration plus globale à moyen terme.


Conditions


Oudeis ouvre deux résidences : la première pour un artiste résident en France et la seconde pour un artiste résident à l'étranger.


- Dans le cadre de sa résidence, l'artiste bénéficiera d'un appui méthodologique. Qu'il s'agisse de besoins techniques (veille, outils, développement informatique, électronique ou mécanique) ou de besoins théoriques (structuration, conceptualisation, entretiens, rédaction). L'artiste aura accès à un atelier équipé. Ordinateurs multi systèmes, capteurs, arduino, phidgets, enceintes, atelier d'électronique, caméras, enregistreurs sonores, machines à bois, appareils photo et optiques spécifiques…


- Il disposera d'un logement indépendant, équipé et situé à proximité des locaux d'Oudeis.


- Ses frais de transport seront pris en charge, dans la limite de 200 € pour l'artiste résident en France, et de 800 € pour l'artiste résident à l'étranger.


- Une bourse de résidence de 1000 euros (toutes charges comprises) sera allouée à l'artiste à l'issue de la résidence.


Les collectifs sont admis mais il est demandé de tenir compte du fait que les frais supplémentaires (hébergement, nourriture, transport) ne seront pas supportés par Oudeis et que les montants de la bourse et des frais de déplacement resteront inchangés.


Informations pratiques

Durée de résidence : 4 semaines consécutives.

Bourse de résidence : 1000 euros (toutes charges comprises)

Période de résidence possible : juillet (Thierry Guibert) et octobre (Annie Abrahams) 2016

La date limite de candidature est fixée au 31 mars 2016.

Les personnes souhaitant postuler pour cette résidence nous transmettrons par mail un dossier artistique complet incluant un CV, ainsi qu'une note d’intention permettant de dégager la pertinence du projet et regroupant : une esquisse du projet, les besoins et les attentes. Il est possible de préciser dans la candidature si elle vise ou non une période spécifique. Tous les documents complémentaires sont les bienvenus.

Dans le cas de dossiers volumineux, opter pour une solution de transfert type FTP ou wetransfer.

Contact : 0467688719 / gaspard -- AT -- oudeis.fr