16 sept

Silence Vert, le catalogue !

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du catalogue de « Silence Vert », titre des Rencontres des arts numériques, électroniques et médiatiques, qui se sont tenues au Vigan en décembre 2012, réunissant nombreux artistes, chercheurs et intervenants.


Silence Vert, le catalogue from Oudeis on Vimeo.

« Silence Vert », projet artistique, spéculatif, réflexif, critique, explorait, à partir d’une situation, d’une simulation, d’un scénario s’inspirant des jeux de rôle futuristes et post-apocalyptiques, la capacité de gérer et penser les ressources (énergétiques, environnementales, humaines et sociales) à travers la création. La création non pas comme une illustration ou une représentation, mais la création comme une activation des moyens de réinventer le quotidien face à la nécessité, qu’elle soit joyeuse et volontaire ou désespérée.

Quel scénario ?

Une petite ville de province, encerclée sur un périmètre de quarante kilomètres de barbelés et miradors. Des milices qui surveillent. Des fusils, des canons. Des satellites et des drones traquent les allées et venues. Un virus s’est répandu sur ce territoire : la fièvre verte. Une bactérie endormie dans les sous-sols schisteux a été réactivée après des excavations pratiquées par des entreprises peu scrupuleuses. Depuis, ce virus extrêmement contagieux a tué une grande partie de la population locale. Parmi les survivants, certains semblent immunisés, d’autres sont atteints de fortes fièvres, sont en vie, mais transformés, parcourant la ville en quête de chair fraîche… Les quelques habitants qui ont échappé au virus tentent alors de s’organiser. Pour survivre, s’alimenter, produire de l’énergie, se soigner, s’autonomiser, trouver un remède au virus, peut-être. Ceux-ci ont construit un laboratoire secret rudimentaire, en sous-sol, une sorte de crypte, étanche à l’air et à la lumière, tel un abri anti-atomique, fait de bric et de broc, de matériaux hétéroclites, sans aucune notion de chimie, de biologie, d’électronique. Ils expérimentent, pensent, inventent, tentant de ménager les conditions de leur survie….

L’art est un dépassement, une nécessité face au désarroi. À travers cette édition, Oudeis souhaitait démontrer que l’on peut passer de « l’idée » de création comme moyen d’émancipation – au demeurant toujours valable – à « l’activation » de cette idée. Ont ainsi été présentées des pratiques artistiques conçues comme contre-pouvoirs constituants (Pascal Nicolas-Le Strat), des œuvres critiques, à la lisière des médias tactiques, du jeu vidéo, de la vidéo ; des œuvres qui mettent en jeu notre propre rapport au monde, nos attentes, nos espoirs.

Durant les quelques semaines succédant la manifestation, Oudeis s’est attachée à collecter et regrouper un ensemble de ressources théoriques spécifiques pouvant compléter avec pertinence le travail de documentation de cette manifestation : entretiens, retranscriptions et textes (Pascal Nicolas-Le Strat / Patrice Loubier / Paul Vanouse / Niek van de Steeg / Joao Tabarra / Markus Kayser / Retranscription d’une table ronde sur la question des pratiques artistiques conçues comme contre-pouvoirs…). Afin de prolonger une réflexion de fond, transversale, complexe, sur les relations entre l’art, l’écologie, les technologies et les organes de pouvoir. Pour un autre usage du monde ?

Artistes / chercheurs / intervenants : Annie Abrahams / Art-Act / Ruth Catlow / Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla / Sandra Bébié-Valérian / Gaspard Bébié-Valérian / Ulu Braun / Critical Art Ensemble / Manuel Fadat / Raphael Grisey / Christoph Haag / Joana Hadjithomas et Khalil Joreige / Markus Kayser / Alessandro Ludovico / Pascal Nicolas-Le Strat / Julian Oliver / Pedro Reyes / Martin Rumori / Joao Tabarra / Niek van de Steeg / Patrice Loubier / Seaquence (Ryan Alexander, Gabriel Dunne, Daniel Massey) / Paul Vanouse / Richard Vijgen / Franzisca Windish / Ludwig Zeller.

 

Vous voulez augmenter votre bibliothèque ? Vous brûlez d’en lire plus sur cet ouvrage ? Vous rêvez de sentir l’odeur du papier et entendre son froissement entre vos mains ? Oui, c’est possible !
Le catalogue est à la vente au prix de 10 euros. Pour tout envoi postal, nous demandons une participation de 3 euros. Par cet achat, contribuez aussi à soutenir nos actions…

ou bien en envoyant un chèque à l’adresse suivante :
Oudeis
1 bis rue de la Carriérasse
30120 Le Vigan

 

One Trackback

  1. [...] http://www.oudeis.fr/catalogue-silence-vert/ Share this:Like this:Like Loading… [...]

Add Comment

You must be logged in to post a comment.