Colette Tron : « Arts de faire, arts de vivre », second entretien.


Dans ce riche entretien vidéo, réalisé en octobre 2016, au Vigan, Colette Tron, auteure, critique et directrice d'Alphabetville, nous propose un retour sur le travail de recherche théorique et critique initié à Oudeis en 2015, intitulé Arts de faire, arts de vivre – autrement dit une réflexion sur les arts dans l'environnement numérique – avant de nous en présenter les évolutions et les perspectives.

Lors de sa résidence dans le cadre du programme « Potlatch numérique », Colette Tron, première à engager une résidence de recherche théorique à Oudeis, avait écrit ces quelques lignes  : "Cette recherche consiste à envisager les prémices d'une conception renouvelée de l'art et du geste artistique, de son sens, social, symbolique, etc.., par l'observation et l'analyse des pratiques et des organisations à  l'œuvre dans le cadre des mutations des conditions de la création et de l'invention en art, à l'époque des technologies numériques. Les technologies produisant un nouveau milieu technique et cognitif, économique et social, ont lieu nombre de désajustements, appréhendés et même vécus comme une crise dans les pratiques, les organisations et les pensées de l'art existantes."

Rappelons également l'ensemble des productions, parfois communes, en relation directe avec les problématiques ouvertes et abordées lors de cette recherche sur « les pratiques et organisations artistiques et culturelles à l'époque des technologies numériques » : un premier entretien filmé, datant de 2015 ; le texte Arts de faire, arts de vivre, associé à une « Hyperimage » ; une conférence performée réunissant la théoricienne et les membres d'Oudeis ; une conférence sur canapé, Gesticulation Dada en réseau réunissant les mêmes acteurs ainsi que l'artiste Annie Abrahams.

L'humanité réticulée n'a qu'à bien se tenir !