Conversation au Fil de l’Eau par Cécile Babiole et Jean-Marie Boyer

Conversation au Fil de l’Eau par Cécile Babiole et Jean-Marie Boyer


Installation interactive, système automatisé, bras mécanisé et pompes périlstatiques, 2013

Ce projet a bénéficié d'un accueil en résidence chez Oudeis en décembre 2013. Il a, dans ce contexte, bénéficié d’une aide à la résidence de la Région Languedoc-Roussillon et s’intègre dans le programme « Géographies Variables »

Par ailleurs, ce projet bénéficie de l'aide du Dicream et d’Arcadi Île-de-France / Dispositif d’accompagnements (2014).


Conversation au Fil de l'Eau, anciennement baptisée : "C.G.E / Codification Générale à l'Eau" est une installation qui recrée un réseau local de transfert de données en utilisant l’eau comme véhicule. Une circulation d’eau se charge du processus de transport des données et permet de transmettre des messages textuels. C’est le double aspect, contenant et contenu, infrastructure et messages qui constitue le projet artistique. Le principe de la transmission par voie aqueuse.

Conversation au Fil de l'Eau / Cécile Babiole et Jean-Marie Boyer, capture d'écran

L’émetteur écrit un texte dont les caractères sont encodés en binaire, puis les zéros et les uns sont traduits en « paquets » d’air et d’eau et transportés via un tuyau jusqu’au poste du
récepteur pour y être décodés et ainsi reconstituer le texte d’origine. Il va de soi que cette méthode délibérément artisanale et rétrograde entraine quelques erreurs de transmission et que ces bugs font partie intégrante du projet. L’installation invite les visiteurs à rédiger de courts messages textuels transitant par ce dispositif en répondant à la question suivante :

« En attendant l’année dernière, que faisiez-vous demain ? »

Cette question science-fictionnesque interroge les publics sur leur conception du temps, de l’histoire des techniques, de la communication et sur la nature-même du dispositif.
En proposant ce système de transmission alternatif - pouvant paraître incongru ou poétique (faire flotter les mots au fil de l’eau) - il s’agit de pointer le consensus général autour des choix techniques qui régissent nos vies et qui sont le plus souvent motivés par l’intérêt des groupes industriels.

Ce n’est pas un hasard si les marchands d’eau se sont mis à transporter des données. À l’instar de la Compagnie Générale des Eaux, ils détenaient déjà les canaux d’acheminement et sont devenus les leaders mondiaux de la communication et du divertissement sous le nom de Vivendi.

Avec Conversation au Fil de l'Eau, les artistes prennent à contre-courant symboliquement et littéralement le chemin parcouru par la CGE (Compagnie Générale des Eaux). Ils proposent un trajet downgrade tandis que tout nous pousse à un upgrade frénétique et généralisé.

 

Infos sur :

Conversation au Fil de l'Eau