Entretiens avec Alfredo Jaar

Entretiens avec Alfredo Jaar


Pour moi il n’y a aucun moyen, et c’est l’expérience qui m’a démontré cela, de ne pas participer au système. Il n’y a pas un « dehors » du système. Donc quand vous mentionnez ces artistes qui, selon vous font une critique du capitalisme, cela me fait un peu sourire parce que ces artistes, pour faire cette critique du capitalisme, participent au système de l’art qui est un système absolument capitaliste. Et donc je vous demande comment peut on critiquer le capitalisme tout en y participant d’une manière aussi pleine dans des expositions, avec de la publicité, des frais, des ventes, etc., éléments qui sont tous relatifs au système. Donc je ne prétends pas critiquer le capitalisme. C'est-à-dire que je suis conscient que nous participons à un système, que nous faisons partie du système. Bien sûr j’ai eu une période, en étant plus jeune, où j’étais plus idéaliste, plus utopique, plus naïf peut être, et je pensais qu’il y avait une manière de contester le système et même de rester en dehors du système. Mais j’ai bientôt découvert que c’était impossible.[...]

[calameo code=00117035017de8e3111b3 mode=mini view=slide clickto=view clicktarget=_self width=300 height=194  ]