Installation : « Invocation »


À l'occasion de l'inauguration des locaux d'Oudeis, une installation vidéo de Gaspard et Sandra Bébié-Valérian a été présentée. Allégorie de la création, cette dernière pièce met en scène deux protagonistes concentrés autour de l'acte d'écriture. L'un des personnages, cadrés autour de ses mains, tâche de tailler correctement un crayon et faute d'y arriver le découpe en entier, n'en laissant que quelques copeaux. L'autre pan du triptyque vidéo représente une main féminine tenant un stylo plume et écrivant une lettre. Les passages de l'écriture sont assemblés et lus aléatoirement, créant une boucle incessante et permanente.

La partie centrale de cette pièce montre le mot "invocation" découpé en papier et brulant doucement, se consumant et figurant poétiquement l'acte de création. Acte auquel la recherche fait office d'expérience et de cheminement dans le faire. Si la finalité n'est pas nécessairement dans l'aboutissement, c'est plutôt dans la tentative de cerner et produire la singularité que se trouve la vraie force. La musique et une partie des vidéos employées sont conçues sur un principe de boucle et récurrence, offrant ainsi de ce travail une lecture non-linéaire et jamais définie.

Bien que peu représentatives de l'installation, voici quelques photos de cette pièce :

oudeis_2.jpg

Invocation

D'après le texte "Quicksilver" de Neal Stephenson dans la série "Baroque Cycle"

Déclare tes intentions, Muse. Je sais que tu es là.
Les bardes morts qui se languissent de toi ont dit
Que tu es éclatante comme les flammes, mais aussi capricieuse que l'air.
Ma plume et moi, immergés dans l'ombre liquide,
Aussi sombre que je ne puisse disperser, au-delà des jours
Et sans toi, aucun éclat ne peut se répandre.
Pourquoi se glisser dans le noir, quand tu t'accomplis avec le feu ?
Abasourdis la nuit avec des fléaux de lumière.
Reprends ton linceul souillé. Confère ma demande.

Mais tu n'es pas dans l'obscurité. Je le crois
Je nage, tel un octopus, dans les nuages de ma propre oeuvre,
Pour toi, offensive. Pour nous deux, opaque.
De quoi est-ce fait, seule une plume
Peut le percer. J'en ai une ici ; allons-y...

invocation_inauguration.jpg

Visible dans sa totalité ici :

http://www.oui-oui.org/piano/piano_8.html

Il est 1 commentaire

Add yours