Phase3 EOR – Sinon

Phase3 EOR – Sinon


Cette nouvelle étape du projet Phase 3 est une coproduction Oudeis, La Bellone, BPS22 et le Vecteur.

Phase 3 est une initiative de Sébastien Rien en collaboration avec Sébastien Biset et Emmanuel Pire, autour desquels gravitent d’autres artistes, selon les situations (Antoine Boute, Leslie Mannès, Jean DL, etc.). Phase 3 n’est donc pas un collectif mais un ensemble de processus collectifs – le terme collectif ne lui convient qu’en tant que qualificatif associé. Le nombre et le choix des intervenants dépendent autant de la situation investie ou de la thématique abordée que des moyens de production (budget, possibilités d’accueil, etc.).

"Le projet est fondamentalement adaptable – circonstanciel. Un lieu, une situation, une thématique suffisent à engendrer une nouvelle expérience « Phase 3 ». Aussi, cette œuvre processuelle ne réclame aucune structure spécifique. On peut considérer Phase 3 comme un groupe d’étude du chaos. En effet, le chaos et le champ sémantique qui l’entourent serviront de terreau à nos actions. Nous travaillerons à partir du concept de cellule, des formes modulables. Une cellule contiendra un ensemble d’éléments tel qu’une scénographie, un synopsis, des contenus visuels et sonores définis, une fiche technique, etc. Mais une cellule pourra également prendre une toute autre forme telle qu’une édition, un site internet. Les cellules pourront parfois fusionner, s’hybrider. Il sera possible de récupérer des éléments appartenant à des cellules parallèles afin d’en créer une nouvelle plus adaptée à un contexte de monstration particulier.

PHASE III EOR / SINON from Oudeis on Vimeo.

La première cellule sur laquelle nous travaillons d’ores et déjà porte le nom provisoire :

Sinon…

Une vaste chapelle accueille durant deux semaines une cellule du projet Phase 3. « Sinon », dans sa forme finale, consiste en une performance d’une heure en l’espace de la chapelle. Elle se donne à voir comme une somme d’actions réalisées conjointement par Sébastien Rien, Sébastien Biset, Antoine Boute, Emmanuel Pire et Leslie Manès. Le discours sous-jacent se réfère au concept de religion expérimentale proposée par le poète Antoine Boute, introduit par une spéculation de Sébastien Biset. Une suite d’actions constitue le déroulement de la représentation :

construire un amas de planches et de palettes, jouer à un jeu vidéo rudimentaire, distiller de l’alcool, produire du son avec des plaques de verre, monter et descendre d’une échelle, maintenir en équilibre des courbes mathématiques par le biais numérique, etc. Un compte à rebours, à certains moments distordu (la relativité du temps), renforce la dramaturgie. Une fois encore, l’action est totale, et s’oriente vers le concept de « fin », vers lequel tend celui d’ « action ». C’est à la fois la fin comme finalité et comme terme qui est ici entendue, questionnée."

Le projet Phase 3 bénéficie du soutien du DICRéAM, Ministère de la culture et de la communication, Centre national du cinéma et de l’image animée et Centre national du livre, de la commission arts numériques de la communauté Française Wallonie Bruxelles, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Languedoc-Roussillon et de la ville du Vigan.
Revivre le cours de cette résidence sur :http://phase3-sinon.tumblr.com/