Platine modifiée pour Solaris

Platine modifiée pour Solaris


Dans le cadre de son travail d'accompagnement, Oudeis a récemment réalisé une platine-prototype pour Thierry Guibert et Emmanuel Hourquet ; ceci, dans le cadre de leur projet Solaris.

Le cahier des charges nécessitait la possibilité de varier la vitesse de rotation d'un plateau de tourne-disque, inverser sa polarité soit par le variateur de vitesse soit instantanément. A cela s'ajoutait la possibilité de déplacer avec précision la tête de lecture et son bras. L'objectif étant de permettre à une caméra d'analyser en temps réel les variations graphiques de disques spécifiquement designés et permettant de générer à la volée des sons et compositions. Ce travail de programmation et analyse en temps réel étant fait sur ordinateur par Benoît Courribet.

Le travail sur la platine était assez simple en ce qui concerne la partie proprement électronique. Néanmoins, c'est l'intégration dans le boitier de la platine qui s'est avéré plus laborieux.
Concrètement, il a fallu intégrer un motoréducteur permettant de réduire la rotation du plateau jusqu'à 4 tours/minutes.
Ensuite, intégrer une électronique de variation et de gestion de polarité via, notamment, l'intégration d'un interrupteur inverseur.

Enfin, la gestion du bras motorisé pour la tête de lecture s'est faite avec l'utilisation d'un servomoteur associé à une petite électronique test.

 

Cette platine actuelle fait figure de prototype. Il y a évidemment des ajustements à faire encore, notamment installer une électronique absolument silencieuse et envisager un bras motorisé plus robuste. Ceci dit, les tests mis en ligne par Thierry Guibert permettent de révéler la pleine fonctionnalité de ce prototype.

Toutes les informations sur le projet ici